Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 novembre 2015 1 16 /11 /novembre /2015 14:07

Après les attentats du 13 novembre nous sommes sidérés, comme ébranlés nous-mêmes par le souffle des bombes.

N’allons pas trop vite, pris dans l’agitation de la terreur, à la réaction.

Le 7 janvier, les attentats contre Charlie hebdo et contre l’hyper cacher ont été immédiatement associés à des visages connus (Charlie hebdo) ou des origines identifiées (personnes d’origine juive pour l’hyper cacher).

Cette fois l’horreur est ailleurs, celle de la menace indifférenciée. Volonté de nous terroriser en faisant des victimes anonymes.

Avant de réagir, nous avons besoin de noms, de photos, de voix pour que ces victimes, directes et indirectes, prennent corps, reprennent vie et identité. Pour que l’humain, dans sa fragilité et sa vulnérabilité, nous aide à ce que notre réaction nécessaire ne soit pas purement émotionnelle ou trop rationnalisée, pour que nous puissions ressentir nos affects, ce qui relie ce qui s’est passé à nos propres histoires et à notre sensibilité.

Pour que notre force de réactivité s’appuie sur la compassion pour la douleur, l’attention pour les victimes et leurs proches, le respect du temps nécessaire au chagrin et au deuil.

Et quand viendra le moment de réagir il nous faudra encore une fois marcher sur ses deux jambes.

Celle de ne pas être munichois, de ne pas baisser la tête, fermer les yeux ou se détourner et de pouvoir nommer assassin un assassin et ennemi un ennemi.

Et l’autre qui nécessite la compréhension, non la faiblesse molle de ceux qui pourraient se montrer indulgents mais celle au plus près de l’étymologie du « prendre avec » pour aller chercher au plus près ceux sur le point de basculer, pour parler avec, donner du sens aux mots, à la vie, à la mort, à la souffrance de l’autre et à la sienne propre, pour tirer en chacun la part d’humanité qui peut éviter de sombrer dans la barbarie. En partageant avec, dans l’instant et dans la durée, la construction d’un futur possible où chacun puisse savoir que la place à laquelle il a droit ne se fasse pas par la destruction et l’anéantissement de l’autre.

Dur et long chemin. Epreuve d’humanité pour chacun. Avons-nous un autre choix ?

Partager cet article
Repost0
Christian PETEL - dans Actualités

Où êtes-vous ?

... sur le journal en ligne de l'Association FRACTALE.

Nous souhaitons ici vous informer de la vie de l'Association, vous présenter nos réactions à l'actualité et offrir un espace d'échange et d'interactivité. Vous y découvrirez l'attachement aux valeurs qui motivent nos actions.

Pour accéder au site cliquez ici

logoblog-copie-1

Recherche

Participer et contribuer

- soit en postant un commentaire court pour réagir

- soit en soumettant un article de fond ou d'actualité au comité rédactionnel à contact@fractale-formation.fr

- rejoignez-nous sur 

 facebook-logo-copie-1

Archives